MRM Talks 2022 : Dr Terry Hébert et Kyla Bourque

Webinaire

Le Réseau MRM présente : les MRM Talks. Rejoignez-nous chaque quatrième jeudi du mois à midi pour en apprendre plus sur les cellules souches et la médecine régénérative. La série de webinaires mettra en vedette d’éminents scientifiques du domaine, incluant des chercheurs du MRM et des conférenciers invités.

Pour chaque webinaire, nous mettrons également en avant le travail d’un(e) étudiant(e) du MRM qui présentera aux côtés du conférencier principal.

Dans cette édition des MRM Talks :

Dr. Terry Hébert,
Professeur et Directeur du programme d’études supérieurs, Département de pharmacologie et thérapeutiques
Titulaire d’une chaire de recherche Canadian Pacific en biotechnologies
Doyen adjoint, Éducation sciences biomédicales, Université McGill
Directeur, Réseau MRM

“Using iPSCs to track disease evolution and therapeutic responses one cell at a time”

ÉTUDIANTE MRM :

Kyla Bourque,
Candidate au doctorat dans le laboratoire du Pr Terry Hébert
Université McGill

“Single-cell profiling of signalling networks in primary neonatal cardiomyocytes and iPSC-CMs”

 

JEUDI 27 Janvier 2022
12h – 13h
VIRTUEL

Vous avez manqué la présentation ? Vous pouvez la revoir sur notre Chaîne Youtube.

 

À propos des conférenciers :

Le Dr Terry Hébert a une longue expérience dans la compréhension de la biologie des RCPG et des protéines G, en mettant l’accent sur l’oligomérisation, l’assemblage complexe de signalisation et la localisation au noyau. Ses recherches actuelles portent sur l’ontogenèse, la formation et le trafic de complexes de signalisation GPCR pour comprendre l’architecture, le câblage et l’intégration des voies de signalisation GPCR individuelles à la surface de la cellule et du noyau. Son travail a eu de multiples impacts : tout d’abord, ses recherches fondamentales ont fait progresser notre compréhension de l’assemblage des complexes de signalisation GPCR, de la présence et de la fonction de tels complexes sur la membrane nucléaire et des rôles entièrement nouveaux pour les protéines G en tant que régulateurs transcriptionnels. Deuxièmement, une piste innovante a mené au développement de nombreux nouveaux biocapteurs qui captent les signalosomes des RCPG dans différents contextes. Cela a également permis le développement d’un deuxième type de biocapteur qui suit la conformation des RCPG, ce qui est unique à son laboratoire. Enfin, une piste de traduction clinique a émergé, incluant des travaux collaboratifs sur le développement de modulateurs allostériques biaisés pour le récepteur PGF2α afin de retarder le travail prématuré chez la femme enceinte et le test des dimères GPCR comme cibles thérapeutiques dans les maladies cardiovasculaires. Le nouvel accent mis par son laboratoire sur les mutations GNB1, les iPSC et l’utilisation in vivo de leurs biocapteurs a ouvert de nouvelles perspectives productives pour leurs recherches sur les maladies cardiovasculaires, le cancer, les troubles neurodéveloppementaux et la maladie de Parkinson.

Kyla Bourque est candidate au doctorat en 6e année dans le laboratoire du Dr Terry Hébert. L’un aspect de sa thèse porte sur la comparaison des événements de signalisation dans les cardiomyocytes primaires par rapport aux cardiomyocytes dérivés d’iPSC. Elle s’intéresse également à la compréhension de la façon dont les modalités de signalisation changent en conséquence de la maladie et elle évalue actuellement cela dans les iPSC-MC dérivées de patients diagnostiqués avec une cardiomyopathie dilatée idiopathique.

 

Nous vous encourageons à nous suggérer des conférenciers !
Si vous êtes intéressés à inviter un scientifique pour une présentation, contactez-nous.

Copyright © 2019 Réseau de Médecine Régénérative de McGill. Tous droits réservés. Site Web par KORSR Studio, Valérie Provost & ER5.